Imprimer
La mazurka selon "Guide complet de la danse. Contenant le quadrille, la polka, la polka-mazurka ... avec la musique, par Gawlikowski.."


-------------
La Mazurka


C'est dans la Mazurka que les Polonais révèlent leur originalité. Pour leur verve créatrice rien n'est déterminé, ni l'ordre des figures, ni l'enchaînement des pas : il n'y a pas de loi là où règne l'imagination. On comprend qu'une telle incertitude ne peut aller avec cet amour des choses faciles que l'on a en France. Placé entre ces deux écueils, décrire la Mazurka qui serait trop polonaise, c'est-à-dire trop difficile, on bien faire une Mazurka qui, trop simplifiée, n'en serait plus une, je me contenterai de donner la description des pas. Quant aux figures. je renvoie aux figures du Cotillon-Mazurka.

Je me bornerai à rappeler que la musique est d'un mouvement animé et d'une expression fière, que le nombre des motifs est laissé au caprice du compositeur, que chaque figure est toujours précédée et suivie d'une promenade et d'un holubiec, et que l'on commence la Mazurka par un grand rond à gauche (8 mesures), puis à droite (8 autres mesures).

La Promenade se compose de ces évolutions, de ces circuits, de ces tours faits en serpentant on en ondulant, qu'exécute le cavalier en tenant de la main droite la main gauche de sa dame. C'est dans la promenade comme dans l'holubiec (nous le décrirons parmi les pas), que se décèle tout bon danseur de Mazurka.

 


 Description des pas

Premier pas


Pas glissé de la mazurka

On saute légèrement sur le pied droit en avançant et en glissant (4e position) assez en avant le pied gauche (1er et 2e temps); puis on relève le pied droit derrière, également à une certaine distance (3e temps) pour recommencer de l'autre pied.


Deuxième pas

Pas de Basque polonais

On saute sur le pied droit en passant la jambe gauche en avant. On la tient en l'air, puis on la pose à lerre en la glissant en avant (1er et 2e temps). Eusuite on rapproche d'elle le pied droit en donnant un petit coup de talon pour relever aussitôt le pied gauche devant (3e temps): ce qui, en terme technique, s'appelle coupé-dessous.


Troisième pas

Pas appelé boiteux

Comme pour le premier pas de la Mazurka, on saute légèrement sur le pied droit en glissant le pied gauche en avant, à la 4e position (1er et 2e tedmps); puis on rapproche le pied droit du gauche en donnant un petit coup de talon, et on relève aussitôt le pied gauche devant (3e temps). On continue en attaquant toujours du même pied.


Quatrième pas

Pas polonais


S'exécute toujours du même pied dans les promenades. et des deux pieds alternativement dans les ronds.

On frappe du talon gauche le talon droit: on éloigne le pied gauche, en termes de l'art, à la 2e position (1er et 2e temps); on rapproche ensuite le pied droit en le glissant près du gauche (3e temps)

Ce troisième temps s'exécute aussi avec un nouveau coup de talon du droit contre le gauche.

1° L'holubiec en avant ou le tour sur place en avant

Pour terminer les promenades et préparer l'exécution de l'holubiec, le cavalier, tenant sa dame de la main droite la fait passer dans son bras gauche, en levant aussitòt la jambe droite en arrière. Dans cette position, il commence l'holubiec en laissant tomber et en portant la jambe droite à la quatrième position devant; puis il pivote et fait un changement de pied sur les deux pointes (1er et 2e temps);

il relève aussi la jambe droite en arrière, en la tenant assez éloignée (3e temps).

Ce pas s'exécute quatre fois de suite.

2° L'holubiec en arrière ou le tour sur place en arrière.

Le cavalier, tenant sa dame dans son bras droit, porte le pied gauche en arrière pour faire un assemblé, pivote et fait un changement de pied sur les pointes (1er et 2e temps); puis il relève la jambe gauche un peu tendue (terme technique: sissonne tendu).

N. B. Dans la Mazurka polonaise, les promenades sont toujours suivies et du tour de place en avant et du tour de place en arrière.


 

Enchainement des pas

Quant à l'enchaînement des pas, il est laissé au goùt du danseur. S'il est assez maître de lui pour pouvoir s'abandonner à l'entraînement de l'inspiration, non-seulement il saura passer, sans un air emprunté, d'un pas à un autre, mais il en créera de nouveaux qui porteront l'empreinte de sa personnalité. Nous nous bornerons à lui dire que le pas boiteux et le pas polonais conviennent surtout aux rondes, et que les promenades s'accommodent de tous les autres. Mais ne fixons pas de règles là où il ne faut que de l'indépendance. Ainsi, si le danseur se sent assez de hardiesse, il sanra, entre les pas, intercaler des repos, sans perdre de vue la mesure, donner fièrement son double coup de talon et mettre de l'originalité et une certaine aisance belliqueuse dans les ondulations de la promenade.

La dame doit seconder, par une sorte de divination, les inspirations de son danseur. Elle supprime les coups de talon du pas de Basque, et l'entremêle, au gré de sa fantaisie, de petits pas courus et glissés. Elle exécute l'holubiec en avant quand le cavalier le fait en arrière, et vice versa.

POSITION DU CAVALIER ET DE LA DAME.

Le cavalier se place en face de sa dame; de son bras droit, il tient sa taille, et de la main gauche il prend sa main droite. La Valse à trois temps s'exécute en avant, en arrière, sur place, soit par caprice, soit par quelque empêchement qui survient. Elle se danse le plus généralement à droite, mais les danseurs qui ne redoutent pas la difficulté peuvent valser à gauche

DESCRIPTION DU PAS.

Le cavalier passe le pied gauche devant sa dame (1er temps); il rapporte ensuite le pied droit derrière le pied gauche (2e temps); puis il pivote sur les deux pieds en montant légèrement sur les pointes pour ramener le pied droit devant (3e temps); il porte le pied droit cn avant (4e temps), glisse le pied gauche de côté, en ayant soin d'aller légèrement en avant, de manière dépasser un peu le pied droit (5e temps)1, et il ramène le pied droit devant (6e temps).

Il faut, en passant le pied gauche en avant, tourner un peu sur le pied droit pour préparer le 6e temps. Passer le pied gauche en avant est une condition si essentielle pour bien valser, c'est à-dire bien tourner el faire lourner sa dame, que ceux qui chassent au lieu de passer le pied gauche ont les plus grandes difficultés à vaincre. C'est une remarque que j'ai eu l'occasion de ne faire que trop fréquemment.
La dame fait le même pas, mais en partant du pied droit.

Ces six temps que nous avons décrits, forment deux pas de Valse et prennent deux mesures.

Pour avertir sa dame, le cavalier fait précéder le pas d'une préparation.

Cette préparation consiste à poser le pied droit en avant (1er temps), à rester dans cette position pendant le deuxième temps, puis, pour le troisième, à sauter légèrement sur le même pied droit, en levant aussitôt la jambe gauche en avant; e'est alors que l'on commence le pas de Valse pour lequel on n'a qu'à poser le pied gauche.

Catégorie : Contenu